SÉNIOR

Avec le temps le corps subit de nombreux changements et modifications autant sur le plan interne (ralentissement de nombreux systèmes biologiques) et autant sur le plan externe (les structures du corps deviennent moins élastiques et moins mobiles). Le senior aura tendance à se « tasser ». Les phénomènes dégénératifs ne sont pas une contre- indication à la prise en charge ostéopathique de la personne âgée. Bien au contraire il existe différentes techniques permettant de retrouver une bonne mobilité du corps et de faire disparaître de nombreuses douleurs.

Après 50 ans, l’arthrose du genou, la plus courante. L’ostéopathie peut ainsi accompagner la personne atteinte dans les suites d’arthrose et limiter son évolution ainsi que les conséquences de la diminution de mobilité articulaire.

A titre préventif

Dans un but de diagnostiquer et de travailler les zones de faiblesse du corps mais également afin d’optimiser la mobilité, la coordination gestuelle et de minimiser le risque de traumatisme de la personne âgée, l’ostéopathie peut exercer toute son action.

A titre curatif

L’ostéopathie peut avoir une action curative dans le cas de périarthrite de l’épaule, de lombo-sciatique, de cervicalgie, de dégénérescence articulaire (arthrose, arthrite) provoquant des troubles de la statique et des douleurs, des sensations de perte d’équilibre et de pseudo-vertige. L’ostéopathie va également permettre de diminuer la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires.