NOUVEAU NÉ, ENFANT

La vie intra-utérine du bébé est aussi important que la manière dont il vient au monde.

En effet, durant la période de gestation, « mère et bébé » se modifient, évoluent ensemble. Donc ce que ressent la mère, le bébé le ressent également. Par exemple, si durant les 9 mois de grossesse la mère est dans le stress, le bébé le sera aussi. Ainsi, cela pourrait avoir un éventuel impact sur la qualité de l’accouchement; et son bon déroulement.

Un long travail, l’utilisation de forceps ou des ventouses, une difficulté de passage, etc. sont des facteurs qui pourront engendrer différentes perturbations chez le nouveau-né.

C’est là que l’intervention de l’ostéopathe peut être utile ; notamment pour les nourrissons présentant :

  • des troubles fonctionnels comme les torticolis congénitaux, les régurgitations, les enfants ayant eu le cordon ombilical autour du cou.
  • des troubles organiques tels que les gaz, les nausées, colite, etc.
  • des dysfonctions crâniennes, comme la plagiocéphalie, les crânes déformés par les ustensiles médicaux (forceps,ventouses).

Le fait d’avoir eu recours à une césarienne, « EN URGENCE» peut témoigner d’une difficulté du bébé lors de sa présentation dans le col ou lors de son passage dans le bassin. Ainsi dans sa tentative, la mère aura exercé beaucoup de pressions sur le nouveau-né, pouvant le mettre en souffrance. De ce fait, ici aussi, cela peut nécessiter aussi un soin ostéopathique.